Infos pratiques | Lexique | Médiathèque | Plan du site
 
Accueil | Forums de Fès | Actualité | Publications
عربي
English

     
     

   

 

 
     

   

 

 
     


 
   

Lire le dernier point de vue hebdomadaire du Pr. Abdelhak Azzouzi, journal émirati Al-Ittihad

 
   

Lire les Chroniques hebdomadaires du Pr. Abdelhak Azzouzi, journal émirati Al-Ittihad

 
   

Lire le point de vue hebdomadaire du Pr. Abdelhak Azzouzi, journal saudi arabia Al-Jazirah

 

Lire le point de vue hebdomadaire du Pr. Abdelhak Azzouzi dans les publications francophones: La révolution douce au Maroc

   
 
     
   
Relations internationales et interculturalisme
 
Droit électoral et droit public
 
Régionalisation et gouvernance locale
 
L’Interculturalisme au service du vivre ensemble
 
Foi et raison en valeurs communes
 
Gestion et défis du pluralisme identitaire
 
Pluralisme, Migration et pratiques interculturelles
 
Les chemins vers la construction d’une famille universelle unique: de la stratégie à l’action (disponible en arabe)
 
Un monde de concepts communs (disponible en arabe)
 
Vers une approche critique de l’ identité et de la diversité culturelle (disponible en arabe)
 
La Diversité culturelle et le dialogue civilisationnel (disponible en arabe)
 
La Diversité culturelle et le dialogue civilisationnel (disponible en arabe)
 
Culture, civilisation and dialogue
 
Comment les valeurs communes peuvent-elles contribuer au dialogue interculturel? (disponible en anglais)
 
Pluralisme culturel et valeurs communes
 
Les civilisations et la diversité culturelle a l'épreuve des relations internationales et du juridique
 
Civilisation, culture et religion dans les perceptions entre l’Orient et l’Occident
 
Enjeux et signification du dialogue
 
Identité et diversitè culturelle
 
Vers des valeurs civilisationelles communes (disponible en arabe)
 
Civilisations et diversité culturelle du point de vue des nouvelles théories des relations internationales (disponible en arabe)
 
 
 
Voir la suite
   
 
     
  Publications  
 

Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde: Un pont vers l’humanisme mondial, Par M. Abdelhak Azzouzi

 

« Mon cœur est devenu apte à recevoir tous les êtres ». Ce passage merveilleux d’un des grands maîtres de l’Islam, Ibn Arabi (XIIe siècle), qui a, à la fois vécu et pensé l’universel, l’ouverture au Tout Autre et à l’autre, est la tonalité salutaire qui a donné naissance au Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde en 1994. Cette tonalité est en effet celle de l’ouverture, de l’hospitalité, de la coexistence pacifique qui permet de construire la paix mondiale. Elle obligerait à considérer en dehors de la propagande, des clichés, des arrière-pensées, les vertus de la diversité culturelle, de dialogue des civilisations, qui respectent et favorisent des points de vue différents peu réductibles les uns aux autres. Le concepteur et le fondateur de ce festival, M. Mohamed Kabbaj, a fait du dialogue des civilisations et des cultures le credo de ce festival pour aboutir à ce que l’on pourrait appeler: un humanisme mondial.

     

L’homme, la civilisation, la culture doivent surmonter la sommation de l’ignorance, de la dénégation, de l’enfermement. L’humanisme mondial c’est une façon d’espérer, de vouloir que les hommes vivent fraternellement les uns à l’égard des autres, que les civilisations s’ouvrent largement sur l’avenir, au-delà des faillites, des déclins, des périls et catastrophes possibles. La qualité du Festival, l’investissement en efforts des organisateurs, les aptitudes et probités humaines des participants (artistes, conférenciers, etc.) fournissent la mesure de la contribution et répondent tous à la question suivante : Puisque nous savons très bien reconnaître sans fard les brassages et les fermentations subtiles du passé, « pourquoi ne serions nous pas capables de nous penser aujourd’hui – nous, hommes, femmes et peuples de l’Occident et de l’Orient – comme un laboratoire et comme une distillerie pour une culture et pour une civilisation encore inédites » ? Depuis 1994, le Festival de Fès milite dans cette direction, une approche humaine, vivante, parce que pragmatique, réflexive et inventive. Tous les festivaliers sont d’accord pour dire que la tactique de la stigmatisation et de l’amalgame bat son plein. Et par les vertus de la musique sacrée, la raison raisonnable, l’analyse savante, le dialogue vrai, ils ont établi les mécanismes qui permettent de vivre ensemble. Car toute civilisation conjugue la pluralité, les échanges, la synthèse dans l’unité de son creuset. C’est pourquoi il y a toujours moyen de désenclaver les idiomes et de les remettre dans la circulation – non pour les y décomposer, mais pour les y faire vivre.

On imagine sans peine les bouleversements de la vision binaire du monde par des imaginaires enflammés. Des auteurs comme Samuel Huntington et Bernard Louis ont voulu dressé deux mondes, deux méga-identité, l’Occident et l’Islam qui apparaissent désormais à leurs yeux comme irréductiblement dressés l’un contre l’autre. D’où la thèse de choc des civilisations qui prophétise un conflit par atavisme entre des mondes fermés, exclusifs les uns des autres. Elle s’est imposée dans le débat public, par son simplisme alors même qu’elle reste floue et fausse. Samuel Huntington est un idéologue qui veut faire des civilisations des entités fermées, hermétiques et purgées de ces très beaux courants et contre-courants qui ont animé l’histoire humaine, et depuis des millénaires, lui ont permis d’endiguer les guerres de religion et les conquêtes aberrantes. Cette histoire là, chargée d’échange, de métissage fécond et de partage, est ignorée dans la hâte à mettre en valeurs les affrontements et les violences, préfigurant les guerres massives et mortelles que celles qui ont éclaté au courant du siècle dernier, et dont le choc des civilisations prétend établir qu’elle est la vraie réalité. Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde a simplement répondu à ces deux commandements du Coran : « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression » (Sourate 5 :2) et « Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand- Connaisseur» (Sourate 49 :13 »)

 
 
     
 

Voir le mot d'ouverture de Sa Majesté le Roi Mohamed VI

 
 

Voir le mot de Son Altesse Royale le Prince Charles

 
 

Voir le mot de Mme Bernadette Chirac

 
 

Voir le mot de M. Mohamed Kabbaj

 
 

Voir le mot de M. Abdelhak Azzouzi

 
     





         
   
 
 
     
 

Elections Législatives 2011

     
 

La réforme constitutionnelle

     
 

L'affaire du Sahara marocain depuis l'indépendance du Maroc jusqu'à aujourd'hui

     
 

La régionalisation au Maroc

 
     

 
 
     
 
     
 
     
 
     
 
     
 
 
 
   
 

 

 
 
 
 
 

                 
      Aide          
                 
     

- Infos pratiques
- Lexique